Recettes # Créative Endives caramélisées au Beaufort
Recettes # Créative Endives caramélisées au Beaufort

Endives caramélisées au Beaufort

Yotam Ottolenghi prépare ce plat avec du Taleggio ou du gruyère. Les endives sont croquantes et gratinées à la fois, c’est un vrai délice, très addictif! Je vous recommande de doubler les proportions car ça vaut vraiment le coup!

# Mon twist perso :  je remplace le gruyère par du Beaufort de chez moi coupé en petits morceaux…

Infos pratiques :

Préparation : 10 min   –   Cuisson : 25 min   –   Nbre de ps : 4
Auteur / Inspiration :   Yotam Ottolenghi   –  Source :  Le Livre   « Plenty »

Ingredients
  • 20 gr de beurre
  • 1/2 c à c de sucre en poudre
  • 4 endives coupées en deux dans la longueur
  • 200 gr de Beaufort en petits morceaux
    ou de gruyère en tranches
  • 15 gr de chapelure fraîche
    ou à défaut de la sèche
  • huile d’olive
Epices & Herbes
  • 2 c à c de feuilles de thym finement hachées
    (ou un peu de thym sec)
  • sel ou fleur de sel
  • poivre noir concassé

Etapes :

1Préchauffez le four à 190°C ( th. 6-7). Mélangez dans une poêle 1 c à s d’huile d’olive, le sucre, le beurre et une pincée de sel. Laissez chauffer sur feu moyen.

Endives caramelisees recette ottolenghi 1

2Disposez les endives dans la poêle, face coupée vers le bas. Laissez-les caraméliser 3 à 5 min sans les remuer. Transférez les endives dans un plat huilé allant au four, face coupée vers le haut.

Endives caramelisees recette ottolenghi 2

3Saupoudrez les endives avec la moitié du thym et le fromage. Saupoudrez à nouveau avec le reste du thym. Enfournez pour 8 à 12 min jusqu’à ce que le fromage commence à bouillonner.

Endives caramelisees recette ottolenghi 3

4Sortez le plat du four et saupoudrez les endives avec la chapelure. Salez et poivrez, puis remettez-les au four pour 5 à 7 min en montant la température à 200°C. Sortez-les du four lorsqu’elles sont bien gratinées!
Enjoy!

Endives caramelisees recette ottolenghi 4


    Comment se régaler avec des légumes autant qu'avec un tournedos Rossini?

    Tout est parti de ce défi : celui de trouver des recettes qui me feraient kiffer les légumes autant qu'une viande ou un poisson...
    De la frustration de devoir arrêter la malbouffe et de la prise de conscience que chaque aliment alimente ma vie…. est née ma passion pour la recherche culinaire et la cuisine.
    J'aime chiner de très bons livres de cuisine, comme des coffres remplis de trésors j'y recherche des perles rares, des perles de plaisir, celles qui me feront vibrer, m'enflammeront les papilles, rugiront de plaisir dans mon corps et seront à la fois créatives, plutôt saines, pas trop longues ni trop complexes. Rien que ça! Et c'est là, toute la difficulté du défi. Voilà la passion qui m'habite et qui m'anime.

    Un de mes kifs :   j'aime me caler dans le canapé, un livre de cuisine sur les genoux, Season, Simple ou bien encore le livre de la cuisine turc, avec en fond Bahia d'Anouar Brahem qui tourne en boucle.... Et je pars voyager dans l'histoire de ces auteurs magiciens qui me livrent des recettes à s'extasier comme des formules secrètes.. Il y a des alchimies que je reconnais au premier coup d'oeil, et puis il y en a d'autres que je découvre encore et encore.
    Et c'est cela que j'aime dans la cuisine, l'infinie créativité qu'elle offre comme un refuge où je m'y plais à marier les saveurs comme une exploratrice alchimiste en quête de nouvelles émotions. Car aussi ça la cuisine : des émotions...

    Cuisiner avec plus de légumes... ce n'était pas une évidence pour la carnassière heureuse de l'être que j'étais. Pourquoi changer ? Pour des raisons de santé car la viande acidifie et pour des raisons écologiques, de respect des animaux. Parce les légumes sont plein de vertus, de vitamines et d'énergie qu'ils portent en eux et transportent jusque dans mes veines...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici